Fondé et dirigé par le Dr Jean Gagnon, le Laboratoire de Neuropsychologie de la Personnalité (LNP) de l’Université de Montréal s’intéresse aux influences réciproques entre la personnalité et les processus cognitifs et cérébraux dans la production des désordres et comportements impulsifs.

Les objectifs du LNP sont :

  • Identifier les facteurs de risque et les mécanismes psychologiques qui contribuent au développement et au maintien des comportements et désordres associés à l’impulsivité;
  • Développer des instruments de mesure de l’impulsivité et des comportements associés à l’impulsivité adaptés aux particularités de chaque clientèle;
  • Développer des stratégies d’intervention efficaces pour diminuer les facteurs de risque associés à l’impulsivité et augmenter l’autocontrôle de l’impulsivité.

L3E2B-3BKFVXV_ro.vis3b_0912284

Jean Gagnon, M.Ps., Ph.D., est psychologue clinicien, neuropsychologue et professeur agrégé au Département de psychologie de l’Université de Montréal. Son domaine d’enseignement est l’évaluation psychologique et les théories de la personnalité. Il est chercheur régulier au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) et au Centre de recherche en neuropsychologie et cognition (CERNEC). Il est membre de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ), du comité de rédaction de la Revue québécoise de psychologie, ainsi que de la Société Internationale pour la Recherche sur l’Impulsivité (InSRI).

Dr Jean Gagnon possède une double formation soit en psychologie clinique et en neuropsychologie. Il a pratiqué comme neuropsychologue en réadaptation et comme psychologue clinicien en cabinet privé durant près de 15 ans. Il a aussi été consultant auprès du Programme Régional d’Expertise Multidisciplinaire en Trouble Grave du Comportement (PREM-TGC) et formateur pour la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ). Il a débuté sa carrière académique à l’Université de Sherbrooke en 2006 et est maintenant professeur à l’Université de Montréal depuis 2008. Tant dans ses activités d’enseignement que dans ses projets de recherche, il peut mettre à profit une longue expérience clinique en évaluation et intervention adulte recoupant plusieurs domaines de pratique et différentes approches d’intervention dont la psychothérapie psychodynamique, la thérapie cognitive-comportementale et la neuropsychologie clinique.